Les fichiers

Gestion des fichiers

Les espaces de stockage.
Vos fichiers seront enregistrés sur des supports, de telle sorte qu'ils ne soient pas perdus quand vous éteignez la machine. Ces supports sont au départ identifiés par des lettres (A, B, C...) ils ont également un nom (Disque local (C:), Lecteur DVD (D:), Lecteur USB (E:)...).

Sur ces supports, certains emplacements ont des noms particuliers pour vous faciliter la tâche : Documents, Images, Musique...

Ces supports, ou espaces de stockage, sont multiples. En voici un petit inventaire :

Avant l'arrivée des ordinateurs personnels, les gros systèmes ont utilisé des cartes perforées, des dérouleurs de bandes magnétiques et des disques de grande taille, souples ou non. Certains ordinateurs personnels ont, à l'origine, utilisé des K7 et des mémoires enfichables. Cependant, les premiers supports ayant permis de travailler sur un ordinateur personnel avec un minimum de confort ont été les disquettes.

Les disquettes

À l'origine des PC, les disquettes étaient les seuls supports disponibles. Le premier IBM PC comportait 2 lecteurs de disquettes au format 5 pouces 1/4.


IBM PC produit à partir de 1981


Les disquettes sont des supports amovibles appelés disques souples (floppy disk) au format 5"1/4 puis 3"1/2 d'une capacité de 360 jusqu'à 2,88 Mo(*). Les plus utilisées furent les disquettes HD d'une capacité de 1,44 Mo(*).


Disquette 5 pouces 1/4 de 360 Ko(*)
et disquette 3 pouces 1/2 de 1.44 Mo(*)


Sous les systèmes Windows, l’ordinateur identifie ces supports par une lettre suivie du signe « : ». Le premier lecteur sera identifié par A: et le second, s'il est installé, par B:. Chaque disquette pourra également être identifiée par un nom qui sera visible en consultant ses propriétés.

Les disquettes ne sont quasiment plus utilisées de nos jours, mais les lettres A et B leur sont toujours réservées.

Les disques durs

Les disques durs internes sont apparus ensuite avec une faible capacité de stockage (5 ou 10 Mo(*)) mais représentaient néanmoins un très grand progrès par rapport aux disquettes. Plus aucune manipulation et une capacité des dizaines de fois supérieures aux disquettes, le pas franchi était immense à l'époque ! Les capacités ont atteint le To (Téraoctet(*)) en 2009 soit l'équivalent de cent mille disques de 10 Mo avec une vitesse de lecture/écriture sans commune mesure et un coût par octet absolument dérisoire.

On peut installer plusieurs disques sur un même ordinateur et les diviser en plusieurs partitions. Sous Windows, comme pour les lecteurs de disquettes, chaque unité aura une identification avec une lettre suivie du signe deux points. La série peut donc commencer par C: et se poursuivre par D:, etc. Elle pourra aussi recevoir un nom qui apparaîtra si vous listez les unités avec un gestionnaire de fichiers.

En général, mais ce n'est pas une règle absolue, le "système" sera placé dans C: et les données dans les unités suivantes, D: Par exemple :



Vous pouvez voir comment cela apparait sur votre machine en ouvrant "l'Explorateur de fichier" symbolisé par cette icône sur la barre des tâches :



Les "disques" SSD

Le disque dur est de plus en plus souvent remplacé par des disques ou des cartes mémoires flash appelées Disques SSD (Solid-State Drive). Au niveau de la gestion des fichiers, le comportement est tout à fait identique.

Les disques durs externes


Les disques durs internes n'étant pas immortels, il est bon d'avoir des supports amovibles de grande capacité permettant le stockage de vos données les plus précieuses et facilitant leur transfert d'une machine à une autre. C'est ce que permettent les disques durs externes. On peut ainsi se contenter d'un disque interne de faible capacité, mais néanmoins rapide, et utiliser un disque externe pour stocker une grande quantité de fichiers.

Au branchement, Windows leur attribuera une lettre à la suite de celles déjà utilisées.



Les CD et DVD



De moins en moins utilisés, on trouve encore des CD et DVD d'installation de logiciels et certains utilisateurs s'en servent encore pour leurs sauvegardes.

Pour quelques éditeurs, cela reste un support performant et peu coûteux pour la musique, les vidéos, les programmes, ou, comme ici, pour diffuser un magazine électronique :



Dans cet exemple, le lecteur de CD/DVD se voit attribuer la lettre E: suivi du nom du CD/DVD quand il est inséré.



Les clés USB


Moins chères et plus pratiques que les disques durs externes ou que les CD et DVD réinscriptibles, les clés USB ont un immense succès malgré des capacités souvent plus limitées. Le choix entre ces trois supports sera donc fonction de l'usage envisagé.

Sous Windows, la clé sera identifiée d'une façon similaire, ici F: :



Les cartes mémoire


Pour accéder au contenu des cartes mémoire, si vous n'avez pas de lecteur de cartes directement sur votre machine, vous devrez passer par un lecteur externe branché sur une prise USB ou, dans certains cas, directement par le périphérique contenant la carte, comme un appareil photo numérique par exemple. Le fonctionnement est alors similaire à celui d'une clé USB.

Les réseaux


Si vous avez plusieurs machines en réseau chez vous, vous pouvez gérer les fichiers d'un ordinateur depuis un autre et donc profiter d'espaces de stockage supplémentaires. :



De même, si vous accédez à d'autres machines à distance ou si vous disposez d'espace sur internet, vous pouvez étendre encore vos possibilités.

Le "Cloud Computing"



Le Cloud Computing ou "informatique dans les nuages" consiste à externaliser ses fichiers en confiant leur gestion à des tiers via Internet.

Utilisé par les entreprises en toute connaissance de cause pour la sauvegarde des données, le Cloud Computing est utilisé jusqu'ici par les particuliers sans qu'ils en aient une conscience réelle avec le Webmail, Google Photos et bien d'autres services en ligne, tout ceci étant actuellement en plein développement. Si le sujet vous intéresse, vous trouverez plus d'informations sur le Web, par exemple sur Wikipedia.

Tout rapprochement avec la situation préexistante à l'invention des ordinateurs personnels, quand les utilisateurs ne possédaient que des terminaux reliés à des ordinateurs centraux, lieu unique où était concentrée l'intelligence est sans doute à proscrire... Quoique...

L'avenir nous le dira :)

Mais pour l'instant nous allons nous contenter d'utiliser ce qui est, de nos jours encore, le plus couramment utilisé, à savoir votre propre disque dur.


(*) En informatique, pour les capacités des disques ou des mémoires entre autres, on parle d'octets. Sans entrer dans les détails, vous pouvez vous représenter un octet comme un espace où l'on peut stocker un symbole comme un caractère, ou une petite valeur qui va représenter une couleur par exemple. Ces capacités seront donc, selon la taille, exprimés en :
  • Kilooctet (Ko) 1 Ko = 1 000 octets
  • Mégaoctet (Mo) 1 Mo = 1 000 000 d'octets
  • Gigaoctet (Go) 1 Go = 1 000 000 000 d'octets
  • Téraoctet (To) 1 To = 1000 000 000 000 d'octets
Et vous pouvez continuer avec les pétaoctets, exaoctets, zettaoctets, yottaoctets, soit 1 million de milliards de milliards d'octets, ou encore mille milliards de disques durs de 1To !

Exercice suivant - Revenir à la liste